mardi 21 novembre 2017

Mystère en Irlande

Mystère en Irlande par Roger Judenne, Rageot, 128 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Jeune Irlandaise, Colleen vit dans un village de pêcheurs. Elle s’interroge sur le comportement d’un mystérieux Français qui cherche à acquérir à tout prix la maison de sa tante récemment décédée. Un jour, le corps de l’étranger est trouvé mort au pied d’une falaise. Qui est l’assassin ? Le curieux visiteur que Colleen a surpris un jour dans la maison ? Et que cache ce cottage pour susciter une telle convoitise ?

Ma cote d'amour: ***** J'aime
Commentaire spontané: Déroulement efficace. Le plus: on apprend des tas de choses sur les coutumes locales.

De fer et d'acier

De fer et d'acier par Israël Joshua Singer, Folio,  432 pages

Ce qu'en dit l'éditeur Denoël:

Pologne, Première Guerre mondiale. Le soldat Benyomen Lerner a décidé de s’enfuir du front pour revenir dans sa ville natale, Varsovie. C'est en qualité de spectateur qu’il assiste désormais aux ravages de la guerre. Personnage ambigu et complexe, constamment tiraillé entre la peur et le goût de l’action, Lerner erre de nombreuses journées dans la ville qui l’a vu grandir, une ville ravagée par la pauvreté et les combats incessants. Il enchaîne les petits boulots clandestins, les combines entre réfugiés et déserteurs de guerre. Très vite, il se fait remarquer pour ses qualités de leader et son charisme. Les semaines passent… Varsovie est maintenant sous l’emprise allemande. Lerner travaille d’arrache-pied à la reconstruction du pont de Praga dans un camp où les conditions de travail sont terribles. Il parvient à organiser une mutinerie avec l’aide de ses camarades polonais et russes quand des épidémies meurtrières se propagent dans la ville. 

À travers Lerner, tour à tour déserteur et héros, lâche et victime, Singer dresse un portrait sidérant de réalisme du quotidien des habitants de Varsovie pendant la Première Guerre mondiale. De fer et d’acier est un roman poignant, unique, enfin publié en France.

Ma cote d'amour: ***** Je n'accroche pas
Commentaire spontané: A aucun moment, je me suis sentie proche des personnages. Je suis restée en surface.

jeudi 16 novembre 2017

La lettre secrète

La lettre secrète, Anne Loyer, illustré par Solenn Larnicol

Ce qu'en dit l'éditeur:

La suite de la série qui met en scène des jumeaux, frère et soeur, dans des récits d’aventures, pleins d’humour. Après le succès des 4 premiers tomes, Le phare mystérieux, La plume noireLe centaure sauvage  et Le tableau Maudit, nous voici à Londres.
Les jumeaux Hisse et Ho sont embarqués par leurs parents pour une expérience incroyable : à bord d’un voilier, baptisé l’Olympe, ils ont pris la mer pour une durée indéterminée ! Ils quittent Venise pour accoster à Londres ! Une mystérieuse lettre anonyme, des indices à traquer, un jeune acteur capricieux, une vieille dame à bibi… la capitale britannique se dévoile dans une atmosphère à la Dickens, entre studio de cinéma et course poursuite. Une nouvelle aventure qu’ils sont bien décidés à mener tambour battant ! Attention… action !

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Je ne boude pas mon plaisir de retrouver la famille Escampette qui a pris la poudre direction London. Texte et dialogues toujours aussi vivants et amusants. On passe un bon moment et on admire le style!

L'écrivain abominable

L'écrivain abominable par Anne-Gaëlle Balpe, éditions Sarbacane, collection Pépix, 280 pages

Résumé:

Manolo, allergique à la lecture, redoute la venue à l'école de Roland Dale, célèbre auteur pour la jeunesse invité par la maîtresse. A peine arrivé, Dale capture les enfants grâce à un sort. Epargnés, le garçon et son amie Joanna partent secourir leurs amis enfermés dans le manoir de l'écrivain qui tente de leur voler leur imagination.

Ma cote d'amour: ***** J'aime
Commentaire spontané: Il y a de l'action!

mercredi 15 novembre 2017

Un bruit de balançoire

Un bruit de balançoire par Christian Bobin, 112 pages, L'iconoclaste

Ce qu'en dit l'éditeur:

« Ma vie n’est rien qu’écrire. Le panda mange de l’eucalyptus, moi de l’encre. »
Pour la première fois, Christian Bobin livre un texte entièrement composé de lettres. Rares et précieuses, elles sont adressées tour à tour à sa mère, à un bol, à un nuage, à un ami, à une sonate. Sous l’ombre de Ryokan, moine japonais du XIXe siècle, l’auteur compose une célébration du simple et du quotidien. La lettre est ici le lieu de l’intime, l’écrin des choses vues et aimées. Elle célèbre le miracle d’exister. Et d’une page à l’autre, nous invite au recueillement et à la méditation.
« J’ai interrogé les livres et je leur ai demandé quel était le sens de la vie, mais ils n’ont pas répondu. J’ai frappé aux portes du silence, de la musique, et même de la mort, mais personne n’a ouvert. Alors j’ai cessé de demander. J’ai aimé les livres pour ce qu’ils étaient, des blocs de paix, des respirations si lentes qu’on les entend à peine. »

Ma cote d'amour: ***** Bibliothèque idéale
Commentaire spontané: D'incroyables fulgurances

lundi 13 novembre 2017

Le livre des choses étranges et nouvelles

Le livre des choses étranges et nouvelles, éditions de l'Olivier, 624 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Le dérèglement climatique met en péril la survie de l’humanité et pousse les hommes à coloniser d’autres mondes.
Laissant à regret derrière lui la femme de sa vie, un jeune pasteur, Peter Leigh, s’embarque pour un voyage au long cours. Sa destination : la planète Oasis.
Muni du Livre des Choses Étranges et Nouvelles– ainsi que les habitants d’Oasis nomment la Bible –, Peter se consacre à la tâche d’évangélisation qui lui a été confiée par l’organisation qui l’a recruté.
Mais plusieurs questions ne cessent de le troubler : qu’est-il vraiment arrivé à son prédécesseur, disparu dans d’étranges circonstances ? Jusqu’où son immersion dans une culture radicalement différente le mènera-t-elle ? La vie sur la Terre est-elle vouée à disparaître à jamais ?

Puisant dans l’univers de la science-fiction comme il l’a fait précédemment dans le roman victorien, Michel Faber porte sur la civilisation moderne un jugement sans appel. Entre les lignes, on devine un roman plus intime. Il nous y livre son secret : celui d’un amour devenu impossible.

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Une histoire très originale pour aborder les relations humaines. Un livre vraiment dépaysant.

dimanche 5 novembre 2017

Ma chienne Tulip

Ma chienne Tulip, J.R. Ackerley, Cambourakis, 192 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Le chien a beau être considéré comme le meilleur ami de l’homme, il est rare qu’on lui attribue le premier rôle en littérature. C’est ce qui fait une grande part de l’originalité de Ma chienne Tulip, pittoresque et caustique récit de la cohabitation entre J. R. Ackerley et une femelle berger allemand. Ne pouvant prendre la parole, c’est par le biais de son maître bien-aimé que Tulip décrit le monde tel qu’elle le voit, à hauteur d’animal, portant ainsi une attention toute particulière aux détails. En découle un récit plein d’humour, succession d’anecdotes de la vie quotidienne, plus cocasses les unes que les autres. Véritable pendant canin de Mon père et moi, autre grand livre autobiographique de J.R. Ackerley, ce texte prouve à quel point l’auteur excelle dans l’art du second degré.
Une histoire d’amour caustique et originale, peu conventionnelle et teintée d’un humour tout britannique qui la rattache naturellement à l’esprit d’Evelyn Waugh, Oscar Wilde ou encore P.G. Wodehouse.

Ma cote d'amour: ***** J'aime
Commentaire spontané: Un style impeccable, un humour british formidable comme annoncé sur la 4ème de couverture. Mais passée l'heureuse surprise des débuts, lire 192 pages sur la vie amoureuse d'un berger allemand...

jeudi 2 novembre 2017

Les héritiers de la mine

Les héritiers de la mine, Jocelyne Saucier, Folio, 256 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Ma cote d'amour: *****Enthousiaste
Commentaire spontané: Un beau portrait de famille, âpre et poignant.

mardi 31 octobre 2017

Secrets d'albums

Secrets d'albums, Martine Delerm, Philippe Delerm, Seuil, 160 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Depuis plus de quarante ans, Martine et Philippe Delerm partagent une vie de création où dessin et écriture jouent un rôle essentiel. Depuis plus de quarante ans, ils sont l’un pour l’autre le premier public et le premier critique. Lui a mené la carrière d’écrivain que l’on sait. Elle, son domaine d’expression privilégié est l’album jeunesse. Associant la douceur des images et la gravité des textes, elle a imposé un univers singulier destiné à des lecteurs de tous âges. Dans Secrets d’albums, ils poursuivent ensemble une conversation approfondie, cherchant à éclairer le cheminement du travail d’un auteur illustrateur. Une abondante iconographie, mêlant photos, croquis, brouillons et illustrations, donne âme et corps à cet échange original.

Ma cote d'amour: ***** Bibliothèque idéale
Commentaire spontané:  A mettre entre toutes les mains des passionnés de livres!

samedi 28 octobre 2017

Cher Monsieur M.

Cher Monsieur M. par Herman Koch, 10/18, 480 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Auteur à succès affublé d’une jeune et jolie épouse, monsieur M. mène la belle vie à Amsterdam. Jusqu’à ce que son voisin se mette à lui écrire des lettres de menaces. Un règlement de comptes réussi par l’enfant terrible des lettres néerlandaises.
Herman a un hobby : il écrit des lettres. Des lettres de menace. À son voisin, monsieur M. Des lettres qu’il n’envoie pas mais qui dévident sa fascination écoeurée pour le romancier star – vieux beau, jeune épouse, belle vie. Herman joue au gentil voisin, mais il sait : le succès de monsieur M. est bâti sur un mensonge. La vérité, lui, la connaît, et il est bien décidé à se venger. Maître ès cynisme, l’auteur acclamé du Dîner signe un thriller psychologique doublé d’une satire acide du milieu littéraire. Diaboliquement captivant. Un bijou d’humour noir.

« Comme toujours chez Herman Koch, le jeu des apparences n’est qu’une implacable machine à tuer. »
Le Huffington Post

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Une histoire écrite comme un jeu de poupées russes. Passionnant.

mardi 24 octobre 2017

Lettres à Dolly

Lettres à Dolly, Yaël Hassan, Casterman Poche, 64 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

"Six mois séparent nous séparent encore, Dolly. C'est long, je le sais. Mais nous en viendrons à bout, tu verras. Je t'écrirai le plus souvent possible et te raconterai tout, tout, tout, comme avant."

Dolly, la grand-mère chérie de Rébecca, est retenue au loin, pour 180 jours exactement. Et si la famille refuse de parler de ce qui s'est passé, Rébecca décide, elle, de communiquer coûte que coûte avec Dolly. À travers ses lettres, elle lui fait tout partager : ses joies, ses amours, ses colères...

Lorsqu'un drame familial devient l'occasion de s'exprimer, réfléchir et grandir.


Ma cote d'amour: ***** J'aime
Commentaire spontané: Peu encline à ce genre de lecture, j'ai été touchée par l'amour inconditionnel  de cette jeune fille pour sa grand-mère.

Mentine, privée de réseau

Mentine, tome 1: Privée de réseau! par Jo Witek, illustré par Margaux Motin, Flammarion, 240 pages

Résumé:

Mentine adore dépasser les limites, surtout celles de ses parents! «— 9,5 ! a hurlé papa avec une tête de serial killer». Ma fille a sauté deux classes, a le QI d'Einstein et elle n'obtient pas la moyenne à son passage en troisième! Dans ses conditions, ce sera donnant donnant. Une année scolaire pourrie égale un été pourri. C'est comme ça que j'ai été privée de mon stage de surf et de mes copines. La sentence est tombée: mon père me condamnait à deux mois d'exil dans le Larzac. J’allais me retrouver sous la flotte à bouffer du fromage de chèvre dans un horrible sweat en polaire.

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Un style rafraîchissant, une lecture qui donne à réfléchir sur le monde paysan et ses combats.

L'éveil, Stade 2

L'éveil, Stade 2, par Jean-Baptiste de Panafieu, Gulf Stream éditeur, 320 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Une réflexion éthologique et éthique sur la condition animale dans le monde moderne

Le virus s’est propagé outre-Atlantique. Kidnappée par la WOFF, Laura n’a plus le choix : dans un laboratoire secret installé à la frontière des États-Unis et du Canada, elle doit créer, sous la menace,
un contre-virus pour mettre un terme à l’épizootie mondiale. Mais la jeune chercheuse essaie de gagner du temps, persuadée que ce virus restaure l’équilibre entre les humains et le monde animal. Elle est par ailleurs convaincue que son frère et ses amis arriveront bientôt pour la sauver. Des fenêtres de la maison dans laquelle elle est tenue prisonnière, elle observe à l’orée de la forêt l’étrange ballet des ratons laveurs, des orignaux, des couguars, des grizzlis et des loups. Griffes pour griffes, crocs pour crocs, les animaux choisissent leur camp…

Ma cote d'amour: *****Enthousiaste
Commentaire spontané: Questionnements des animaux sur l'homme qui ne sont pas sans rappeler nos propres questionnements. Quand les rapports se trouvent inversés, ça fait tout drôle...

L'éveil, stade 1

L'éveil, Stade 1, Jean-Baptiste de Panafieu, Gulf Stream éditeur, 320 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Une réflexion éthologique et éthique sur la condition animale dans le monde moderne

Un mystérieux virus semble développer prodigieusement l’intelligence des animaux. À travers le monde, l’épizootie se propage rapidement dans les villes, les élevages, les forêts, affolant les biologistes, les amis des animaux… et les compagnies agroalimentaires.
Et si le rapport de force entre les animaux et les hommes s’inversait ?
Et si les bêtes décidaient de lutter pour sauver leur peau et leur liberté ?

Ma cote d'amour: ***** J'aime
Commentaire spontané: Une plongée intéressante dans un univers aux codes à réinventer.

dimanche 15 octobre 2017

Dernier meurtre avant la fin du monde

Dernier meurtre avant la fin du monde, par Ben H. Winters, Super 8 éditions, 350 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

À quoi bon tenter de résoudre un meurtre quand tout le monde va mourir ?

Concord, New Hampshire. Hank Palace est ce qu’on appelle un flic obstiné. Confronté à une banale affaire de suicide, il refuse de s’en tenir à l’évidence et, certain qu’il a affaire à un homicide, poursuit inlassablement son enquête. Celle-ci n’a pourtant pas grand intérêt dans la mesure où, d’ici à six mois, Hank sera mort. Comme tous les habitants de Concord. Et comme tout le monde aux États-Unis et sur Terre. Dans six mois en effet, notre planète aura cessé d’exister, percutée de plein fouet par 2011GV1, un astéroïde de six kilomètres de long qui – les scientifiques sont formels – la réduira en cendres.

Aussi chacun, désormais, se prépare-t-il à sa façon au pire. Dans cette ambiance pré-apocalyptique, où les marchés financiers se sont écroulés, où la plupart des salariés ont abandonné leur travail, où certains se livrent aux pires excès possibles tandis que d’autres mettent fin à leurs jours, Hank, envers et contre tous, s’accroche. Il a un boulot à terminer. Et rien, pas même l’apocalypse, ne pourra l’empêcher de mener son enquête à son terme.

Premier volume d’une trilogie aux prémisses résolument inédites, Dernier meurtre avant la fin du monde, est LE polar de l’apocalypse. Sans jamais se départir d’un prodigieux sens de l’intrigue et du suspense, Ben H. Winters déploie une vision douloureusement convaincante d’un monde proche de l’agonie. Le lecteur est tiraillé par cette interrogation lancinante : que ferions-nous, que ferions-nous réellement si nos jours étaient comptés ?

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Style agréable + contexte intrigant = page turner!

dimanche 8 octobre 2017

Une histoire des loups

Une histoire des loups par Emily Fridlung, Gallmeister, 304 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu’à ce qu'il soit trop tard.

Troublant et poétique, best-seller dès sa parution aux États-Unis, le premier roman d’Emily Fridlund a été acclamé par la critique.

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: L'histoire tient surtout par l'étrangeté des propos de la narratrice. J'ai sans cesse oscillé entre fascination et malaise.

Glaise

Glaise par Franck Bouysse, Manufacture de livre éditions, 425 pages

Résumé:

Au pied du Puy-Violent dans le cantal, dans la chaleur d'août 1914, les hommes se résignent à partir pour la guerre. Les dernières consignes sont données aux femmes et aux enfants: même si on pense revenir avant l'automne, les travaux des champs ne patienteront pas.

Chez les Landry, le père est mobilisé, ne reste que Joseph tout juste quinze ans, en tête à tête avec sa mère et qui ne peut compter que sur Léonard, le vieux voisin. Dans une ferme voisine, c'est Eugène, le fils qui est parti laissant son père, Valette, à ses rancoeurs et à sa rage: une main atrophiée lors d'un accident l'empêche d'accomplir son devoir et d'accompagner les autres hommes. Même son frère, celui de la ville, a pris la route de la guerre. Il a envoyé Hélène et sa fille Anna se réfugier dans la ferme des Valette. L'arrivée des deux femmes va bouleverser l'ordre immuable de la vie dans ces montagnes.

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Déstabilisée par une construction plus linéaire que pour les 2 romans de Franck Bouysse lus précédemment. La fin m'a sonnée encore une fois.

lundi 2 octobre 2017

Mon père, ce cuistot!

Mon père, ce cuistot! par Anne Loyer, Kilowatt, collection les Kapoches, 48 pages

Résumé:
Après Quel cirque ces vacances et Max et Rachid Anne Loyer propose un nouveau récit plein d'humour pour aborder des sujets de société. Après la naissance du petit dernier, le père de Yannis et Aurélie décide de prendre un congé parental quand sa femme reprend le travail. Il se prend d'amour pour la cuisine et décide de se présenter à l'émission Star en Toque. Les enfants ne voient pas d'un bon oeil l'idée d'avoir leur père à la maison, sans parler d'être obligés de goûter à tous ses plats ! Mais une allergie au poulet le fera éliminer en pleine finale ! Et c'est finalement l'école qui héritera d'un nouveau cuisinier !!

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Une écriture virevoltante pour une histoire menée tambour battant!

jeudi 28 septembre 2017

La grimace

La grimace par Heinrich Böll, Points

Ce qu'en dit l'éditeur:

" Je suis clown. Désignation professionnelle : " artiste comique. " Ainsi s'exprime Hans Schnier, rejeton d'une famille protestante allemande qui, depuis sa dixième année, n'a pas cédé d'un pouce aux hypocrisies de la société allemande. Vagabond de l'après-guerre, il évoque la figure de Marie, seule femme qu'il ait jamais désirée, et qui l'a quitté pour mener une vie d'une consternante banalité. Il relate sa propre déchéance, et fustige les protestants, les catholiques, les athées, les collaborateurs passifs du régime hitlérien reconvertis dans les œuvres de charité ; la bourgeoisie allemande de l'ère Adenauer, et tous les modus vivendi adoptés par un peuple pour étouffer la violence de sa propre histoire.

Ma cote d'amour: ***** J'aime
Commentaire spontané: Un peu dur d'entrer dans le sujet car l'époque a bien changé et si les préoccupations du héros restent actuelles (l'argent, le travail), ses obsessions religieuses m'ont souvent laissée de glace.

mercredi 20 septembre 2017

Le jour où on a arrêté de faire la guerre

Le jour où on a arrêté de faire la guerre par Thierry Lenain, illustrations de Thanh Portal, Nathan Premiers romans, 32 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Alors que les enfants jouent à la guerre dans la cour, Raïssa disparaît. Les enfants et la maîtresse la retrouvent enfermée dans un placard, terrorisée. Pour elle la guerre n’est pas un jeu : elle arrive de Syrie, où elle a vécu sous les bombes. Les enfants comprennent son traumatisme, et Helena et Malou le rapprochent de celui de leur grand-mère qui a connu la guerre quand elle était petite. Comment faire pour aider Raïssa ? Les enfants ont une idée : ils vont transformer leur école en école de la paix, interdite à la guerre et à toutes les armes, même en plastique…

Ma cote d'amour: ***** J'aime
Commentaire spontané: Beaucoup de thèmes abordés (trop?) dans ce petit livre...

Le jour où papa s'est remarié

Le jour où papa s'est remarié par Thierry Lenain, illustrations de Thanh Portal, Nathan, Premiers romans, 32 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Guillaume est tracassé parce que son papa se remarie. Marilou précise à la maitresse qu’il se remarie non pas avec une femme, mais… avec un mari ! Guillaume s'inquiète : s’il devient homo comme son papa, comment réalisera-t-il son projet de devenir père ? Miradie lui dit qu’il pourra adopter un enfant. Alima lui dit qu’ils seront peut-être homos tous les deux et qu’ils pourront faire un bébé et en partager la garde. Avec toutes ces bonnes idées, voila Guillaume rassuré, on peut commencer la dictée !

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: D'une justesse exemplaire

lundi 18 septembre 2017

Clodomir Mousqueton, Roi de la scène!

Clodomir Mousqueton, Roi de la scène! par Christine Naumann-Villemin, illustrations Clément Devaux, Nathan, Premiers romans, 32 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Clodomir est invité à assiter aux répétitions du club de théâtre de son petit voisin Marcel. Evidemment, le vieux grincheux ne peut éviter de mettre son grain de sel : faites-ci, faites-ça, non, pas comme-ci, comme-ça, nom d'une crotte de limace ! Les enfants l'aiment bien, mais là c'est trop : il faut lui trouver une autre occupation...

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Dans la veine de l'original.

Clodomir Mousqueton

Clodomir Mousqueton par Christine Naumann-Villemin, illustrations Clément Devaux, Nathan, Premiers romans, 32 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Le petit Marcel veut récupérer son livre, arrivé par erreur chez son voisin, Clodomir Mousqueton. Le grincheux ne lit pas, mais il n’est pas prêt à rendre le bouquin pour autant : il a enfin trouvé une cale pour son étagère ! Marcel ne va pas se laisser faire ! Comment savoir, sinon, comment s’achève sa série préférée ? 

Ma cote d'amour: *****Enthousiaste
Commentaire spontané: Irrésistible!

jeudi 14 septembre 2017

Visite au Moyen Âge

Visite au Moyen Âge par Christine Palluy, illustrations de Robin, Larousse, Mes premiers romans, 32 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Les grands-parents de Lucas l’emmènent visiter un château fort.

Pendant la visite, Lucas s’approche d’une pierre où sont inscrits le mots : «  Ordre des chevaliers  ». En frottant un peu la pierre pour mieux lire, le petit garçon actionne un mécanisme : le mur pivote et l’emporte de l’autre côté… au Moyen Âge.

Lucas y rencontre une licorne et une damoiselle qui lui demande de délivrer son chevalier, emprisonné par le roi tyran. Lucas devra revenir au présent pour pouvoir délivrer le malheureux…

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Le voyage temporel à la portée des jeunes lecteurs!

lundi 11 septembre 2017

Une rentrée magique

Une rentrée magique par Ingrid Chabbert, illustrations de Zelda Zonk, Larousse, Mes premiers romans, 32 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Lulu, le petit sorcier en a assez de l’école de magie ! Lulu voudrait aller à l’école normale qu’il aperçoit par la fenêtre de sa chambre, où les enfants ont l’air de bien s’amuser.

Les parents du petit sorcier finissent par céder, à condition que Suri, leur suricate de compagnie, puisse accompagner Lulu pour le surveiller. Le jour de la rentrée, Lulu est tout content, mais rien ne se passe comme prévu.

Et si de la mauvaise magie flottait sur l’école ?

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Une histoire drôle et dynamique!

Le bruit mystère

Le bruit mystère par Anne Loyer, illustrations Marie Spénale, Larousse, Mes premiers romans, 32 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Rubi vit dans un immeuble avec ses parents. L’appartement du dessus est inoccupé.

Pourtant depuis quelques jours, Rubi entend un drôle de bruit, une sorte de taptaptap qui ne s’arrête presque jamais. D’abord agacée, puis énervée, mais aussi un peu inquiète, Rubi décide de mener l’enquête. L’appartement est-il hanté ?

Une héroïne attachante et très ancrée dans notre époque, qui rendra l’identification très facile, un lieu (l’immeuble) familier pour beaucoup de lecteurs…

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Une intrigue toute simple et bien ficelée.

Les contes du chat perché

Les contes du chat perché par Marcel Aymé, Folio, 384 pages

Extrait:

«Comme le loup protestait de ses bonnes intentions, elle lui jeta par le nez :
- Et l'agneau, alors ?... Oui, l'agneau que vous avez mangé ?
Le loup n'en fut pas démonté.
- L'agneau que j'ai mangé, dit-il. Lequel ?
- Comment, vous en avez donc mangé plusieurs ! s'écria Delphine. Eh bien ! C'est du joli !
- Mais naturellement que j'en ai mangé plusieurs. Je ne vois pas où est le mal... Vous en mangez bien, vous !»

Ma cote d'amour: ***** Bibliothèque idéale
Commentaire spontané: Lire les contes du chat perché équivaut à faire une cure de jouvence.

lundi 4 septembre 2017

Le petit Nicolas, Le ballon et autres histoires inédites

Le petit Nicolas, Le ballon et autres histoires inédites, IMAV éditions, 166 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Pour la première fois c’est en couleur que le Petit Nicolas et ses copains nous font rire. En 2009, pour la parution de ce livre-album, Sempé a aquarellé décors et personnages. Plus de soixante-dix dessins viennent illustrer neuf histoires de Goscinny qui étaient inédites.  
Ce volume du Petit Nicolas débute par la toute première histoire du Petit Nicolas, L’œuf de Pâques publiée le 29 mars 1959 dans Sud-Ouest-Dimanche. Cette histoire constitue l’acte de naissance du Petit Nicolas. 
Goscinny et Sempé campent un Petit Nicolas tel qu’il deviendra célèbre. Papa et Maman se disputent gentiment et quelques copains entrent en scènes comme Alceste et un éphémère Joseph. Le voisin Blédurt est déjà là pour donner la réplique à Papa

Ma cote d'amour: ****Enthousiaste
Commentaire spontané:  J'en ai reconnu certains!

vendredi 1 septembre 2017

Plateau

Plateau par Franck Bouysse, Le livre de poche, 384 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Plateau de Millevaches. Judith et Virgile tiennent une petite ferme dans un hameau. Le couple a élevé Georges, un neveu dont les parents sont morts dans un accident de la route quand il avait cinq ans. Il vit dans une caravane tout près de chez son oncle et sa tante. Lorsqu'une jeune femme vient s'installer chez lui, lorsque Karl, ancien boxeur tiraillé entre pulsions sexuelles et croyance en Dieu, emménage dans une maison du même village, et lorsqu'un mystérieux chasseur sans visage rôde alentour, les masques s'effritent et des coups de feu résonnent sur le Plateau.
Une écriture ciselée pour exprimer la rudesse du paysage et la profondeur des caractères. Comme Grossir le ciel, noir et bouleversant.

Ma cote d'amour: *****Enthousiaste
Commentaire spontané: Quelle plume! J'en perds la mienne.

jeudi 31 août 2017

L’Ève future

L’Ève future, par Villiers de l'Isle-Adam, Folio classique, 448 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

L'Ève future (1886) est au roman ce que les Poésies de Mallarmé sont à la poésie : le chef-d'œuvre de l'époque symboliste, l'anti-Zola, l'anti-Goncourt.
Villiers est le plus grand conteur fantastique français. La donnée est fantastique, ou de science-fiction, puisqu'il s'agit de créer une femme artificielle, qui évite les inconvénients des femmes réelles. Ce livre traite de l'amour impossible, pour une femme qui n'existe pas. C'est aussi un roman de la révolte, qui se termine sur le frisson du créateur de l'automate, Edison, face au silence glacé, à «l'inconcevable mystère» des cieux ; un roman proche du mythe de Faust, autant que de Jules Verne, par l'anticipation scientifique ; un ouvrage philosophique parce qu'il médite sur l'être et le paraître. Le style est brillant, somptueux, insolite et ironique, comme Mallarmé l'a relevé : il mène «l'ironie jusqu'à une page cime, où l'esprit chancelle.»
Ma cote d'amour: ***** Je n'accroche pas
Commentaire spontané: D'interminables explications techniques alambiquées ont eu raison de mon enthousiasme.

lundi 21 août 2017

Trudi la naine

Trudi la naine, par Ursula Hegi, Le livre de poche, 736 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

« Enfant, Trudi Montag croyait que chaque être humain savait ce qui se passait dans la tête des autres. » Trudi Montag vit à Burgdorf près de Düsseldorf. Trudi est naine. Souvent seule, sujette à mille et une brimades, elle passe son temps à observer ceux qui ne la voient pas. Jour après jour, Trudi raconte les autres, leurs secrets les plus sombres et les plus inavouables. Au fur et à mesure que s’accroît le pouvoir d’Hitler, elle nous dit ce que chacun choisit de se rappeler ou d’oublier. La résistance à la barbarie pour les uns, le mensonge et la compromission pour les autres. De la défaite de 1918 jusqu’au silence collectif de la période nazie, c’est tout un pan de l’histoire allemande qu’évoque Ursula Hegi au fil d’une narration éblouissante et audacieuse.

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Une fresque fascinante de l'Allemagne pendant les 2 dernières guerres qui nous renvoie à notre propre rapport aux autres.

dimanche 6 août 2017

Demain, la révolution!

Demain, la révolution! par Valérie Zenatti, L'école des loisirs, collection Neuf,  95 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Il est arrivé une catastrophe à l'école Jean-Moulin. Une, ou plutôt deux. D'abord, la directrice bien-aimée de tous, Madame Mervent, a fait une mauvaise chute dans l'escalier. Les pompiers sont venus pour l'emmener d'urgence à l'hôpital. Elle est dans le coma. Ensuite, son remplaçant est arrivé. Il n'est bien-aimé de personne, car il passe son temps à regarder tout le monde d'un air cruel et à distribuer des punitions et des brimades, à ceux qui parlent, à ceux qui crient, à ceux qui courent et même à ceux qui ont juste l'air heureux. Bref, c'est un tyran. Barbara, Arthur, Paul, Victor et Louise le surnomment très vite l'Ogre des écoles. Mais un surnom, même bien trouvé, ne suffit pas. Changer la vie, se débarrasser d'un tyran, ça s'appelle faire la révolution. Il faut donc commencer par se documenter sur les révolutions du passé pour bien préparer celle de l'avenir et la réussir. Le problème, c'est que quand on tape « Révolution » sur Internet, le moteur de recherche annonce 523 684 réponses correspondantes. Laquelle choisir ???
Ma cote d'amour: ***** J'aime
Commentaire spontané: Un roman documentaire pour révolutionnaires en herbe! A mettre entre toutes les mains pour qu'il rentre dans toutes les têtes.

lundi 31 juillet 2017

La maison du sommeil

La maison du sommeil, par Jonathan Coe, Folio, 480 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

De bien curieux événements se déroulent à Ashdown, inquiétante demeure perchée sur une falaise des côtes anglaises. Naguère, c'était une résidence universitaire, où se sont croisés Sarah la narcoleptique, Gregory le manipulateur, Veronica la passionnée, Robert l'amoureux transi, Terry le cinéphile fou. Leurs destins ont divergé, mais les spectres du passé continuent de hanter Ashdown, devenue une clinique où le sinistre docteur Dudden se livre à de monstrueuses expériences sur les troubles du sommeil. Par quelles mystérieuses coïncidences tous les personnages vont-ils s'y retrouver ? Et quelles transformations vont-ils y subir ?
Une fresque foisonnante et rigoureuse, où l'illusion amoureuse va jusqu'à l'extrême limite de sa réalisation, et où la vérité sort toujours des rêves.


Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Une plongée en apnée dans un texte labyrinthe... Page turner!

lundi 24 juillet 2017

Le jobard

Le jobard, par Michel Piquemal, Milan, Poche Junior, 144 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Dans le Midi, un jobard c'est un timbré, un barjo, un fou, quoi ! Le Jobard est un vieil original. Il vit dans une cabane sur un terrain vague proche de la cité HLM. Tout le monde le dit fou, et on l'évite comme la peste. Sauf les enfants de la cité qui prennent un malin plaisir à le tourmenter... Jusqu'au jour où ils découvrent la vraie personnalité du Jobard, un vieil homme qui poursuit son rêve de toujours : faire du terrain vague un espace féerique...

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Un texte qui non seulement n'a pas vieilli, mais dont il faudrait s’inspirer d'urgence.

dimanche 23 juillet 2017

Les Willoughby

Les Willoughby, par Lois Lowry, L'école des loisirs, collection neuf,  208 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Imaginez que le livre que vous tenez entre les mains soit l’un de ces vieux romans avec une reliure en cuir marron tout usé. Il raconterait le genre d’histoires qu’on lisait autrefois, pleines de larmes et de bons sentiments. On y croiserait des orphelins forcément valeureux, un bébé abandonné sur les marches d’un perron, un millionnaire vivant dans un taudis ou encore une nourrice au coeur sec… Vous allez rencontrer tous ces personnages dans ce roman. Mais vous découvrirez vite que les enfants Willoughby ne sont pas vraiment orphelins, même s’ils rêvent de se débarrasser de leurs parents. Vous apprendrez que le millionnaire solitaire est aussi un confiseur au grand cœur et la nounou une spécialiste des cookies et de la sculpture antique, ce qui les rend bien plus sympathiques. Il vous reste maintenant à deviner si, comme toutes les histoires d’autrefois, celle-ci se terminera bien… Lois Lowry a toujours apprécié son statut d’enfant « du milieu » qui lui a permis de vivre sa vie dans son coin, de grandir tranquille, au milieu des livres. Elle a voulu rendre hommage à ses livres de jeunesse, compagnons d’autrefois, en écrivant Les Willoughby, à la manière de ses histoires à l’ancienne qui, avoue-t-elle, n’intéressent plus les enfants d'aujourd’hui. À moins d’être revisitées par Lois Lowry…
Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Une impertinence qui fait du bien!

vendredi 21 juillet 2017

Et puis après

 Et puis après, par Kasumiko Murakami, Actes Sud, 112 pages
Ce matin-là, Yasuo, directeur syndical des pêcheurs du village, perçoit immédiatement l’inhabituelle violence des premières secousses. Tout près de lui sur la plage, les hommes penchés sur leurs filets sont inquiets. Et quand brusquement la mer semble reculer à l’extrême, quand Yasuo n’écoutant que son intuition se met à hurler, tous obéissent, le suivent, s’échinent à pousser leur navire sur le sable ; puis, comme lui, s’élancent, passent la vague encore accessible et atteignent ainsi l’au-delà du tsunami.
À près de dix kilomètres au large, Yasuo coupe le moteur, jette l’ancre et se retourne. Le paysage qui s’offre à lui est effrayant. À l’endroit où s’étendait la plage se dresse maintenant un mur noir et luisant. Cinq ans après la terrible catastrophe survenue le 11 mars 2011 au Japon, ce roman inquiétant explore le cheminement d’un homme confronté à l’incertitude de son geste. Entre découragement et culpabilité, il va devoir vivre l’instant et se reconstruire en dehors de toutes les évidences propres à nos sociétés, sûres de leur puissance et animées d’un extravagant sentiment d’éternité.

Ma cote d'amour: ***** J'aime

lundi 10 juillet 2017

Propagande

Propagande, par Frigyes Karinthy, La part Commune, 64 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Cinq nouvelles du maître de l'humour hongrois qui relatent les tendances populistes des hommes politiques, le conformisme de la société et dénoncent la pensée unique qui oblitère tout appréciation personnelle

Ma cote d'amour: ***** J'aime
Commentaire spontané: La première nouvelle, Propagande, va me marquer longtemps.

dimanche 9 juillet 2017

Harry Potter and the cursed child

Harry Potter and the cursed child, by J.K. Rowling, Little Brown Libri

The Eighth Story. Nineteen Years Later.
Based on an original new story by J.K. Rowling, Jack Thorne and John Tiffany, a new play by Jack Thorne, Harry Potter and the Cursed Child is the eighth story in the Harry Potter series and the first official Harry Potter story to be presented on stage. The play will receive its world premiere in London's West End on 30th July 2016.
It was always difficult being Harry Potter and it isn't much easier now that he is an overworked employee of the Ministry of Magic, a husband, and father of three school-age children.
While Harry grapples with a past that refuses to stay where it belongs, his youngest son Albus must struggle with the weight of a family legacy he never wanted. As past and present fuse ominously, both father and son learn the uncomfortable truth: sometimes, darkness comes from unexpected places.
Ma cote d'amour: ***** Terrific
Commentaire spontané: Such a pleasure to get absorbed in a book like this and find again those characters. 

dimanche 25 juin 2017

Le cercle

Le cercle, par Dave Eggers, Folio, 576 pages

Ce qu'en dit Gallimard:

Quand Mae Holland est embauchée par le Cercle, elle n’en revient pas. 
Installé sur un campus californien, ce fournisseur d’accès Internet relie les mails personnels, les réseaux sociaux, les achats des consommateurs et les transactions bancaires à un système d'exploitation universel, à l’origine d’une nouvelle ère hyper-numérique, prônant la civilité et la transparence. 
Alors que la jeune femme parcourt les open-spaces, les immenses cafétérias en verre, les dortoirs confortables pour ceux qui restent travailler le soir, la modernité des lieux et l’intense activité la ravissent. On fait la fête toute la nuit, des musiciens célèbres jouent sur la pelouse, des activités sportives, des clubs et des brunchs sont proposés, et il y a même un aquarium contenant des poissons rares rapportés par le P.-D.G. 
Mae n’en croit pas sa chance de travailler pour l’entreprise la plus influente qui soit – même si le campus l’absorbe entièrement, l'éloignant de plus en plus de ses proches, même si elle s’expose aux yeux du monde en participant au dernier projet du Cercle, d’une avancée technologique aussi considérable qu’inquiétante. 
Ce qui ressemble d’abord au portrait d’une femme ambitieuse et idéaliste devient rapidement un roman au suspense haletant, qui étudie les liens troubles entre mémoire et histoire, vie privée et addiction aux réseaux sociaux, et interroge les limites de la connaissance humaine.

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Un début un peu saccadé, mais très vite, on est happé par la mécanique sectaire qui se met en place et on ne décroche plus.

samedi 17 juin 2017

La compagnie des spectres

La compagnie des spectres, par Lydie Salvaire, Points, 192 pages

Ce qu'en dit Le Seuil:

Deux femmes, la mère et la fille, vivent recluses dans un petit appartement. Survient, Maître Échinard, un huissier de justice chargé de procéder à l’inventaire de leurs biens avant saisie. Et c’est l’affolement.
La mère, Rose, voit aussitôt dans cet intrus un milicien aux ordres de Darnand. C’est que pour elle le monde s’est arrêté en 43, l’Occupation dure encore, et Darnand, Pétain et les autres sont encore là. D’ailleurs elle leur parle, sans arrêt. Et les insulte, abondamment.
La fille, Louisiane, se bouche les oreilles. Les élucubrations de sa mère, ses éclats, ses fracas, les spectres avec lesquels elle dispute jour et nuit, les injures jetées au Maréchal qu’elle appelle Putain, tout cela l’exaspère.
Devant l’homme de loi impassible, les deux femmes vont se livrer à de furieux soliloques et tisser le récit, aussi hilarant que monstrueux, de leurs batailles et de leurs douleurs, de leur mémoire et de leur peur.

Lydie Salvayre est l’auteur d’une vingtaine de livres traduits dans de nombreux pays, certains ayant fait l’objet d’adaptations théâtrales.
Son œuvre a été plusieurs fois primée : La Déclaration (1990) a reçu le prix Hermès du premier roman, La Compagnie des spectres (1997) le prix Novembre (aujourd’hui prix Décembre), BW (2009) le prix François-Billetdoux. Pas pleurer (2014) a été récompensé par le prix Goncourt 2014.

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Comment rire d'un sujet grave.

dimanche 11 juin 2017

Nuit

Nuit, par Edgar Hilsenrath, éditions Attila, 560 pages

Résumé:

1941. C'est la nuit permanente sur le ghetto de Prokov. Au fil des jours, égaré dans un décor apocalyptique, Ranek lutte pour sa survie.
Réduits à des ombres, comme s'ils n'avaient plus ni âme ni corps, les personnages baignent dans le brouillard. pourtant, les scènes d'amour hâtives, de solidarité ou de naissances au milieu du ghetto montrent que, même plongée dans l'horreur, l'humanité s'accroche.
Grande fresque de la cruauté et du grotesque, "Nuit" est le point de départ de l'oeuvre d'Hilsenrath. Resté occulté pendant près de vingt ans, il est aujourd'hui considéré comme son chef-d'oeuvre. 

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Une plongée dérangeante dans un univers déshumanisé.

mercredi 7 juin 2017

Clotaire et son slip de bain... ne sont pas des concombres de mer

Clotaire et son slip de bain... ne sont pas des concombres de mer, par Anne-Fleur Drillon, illustré par Etienne Friess, éditions Margot, 64 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

La famille de Clotaire, super-héros en slip, passe ses vacances au bord de la mer. Mais le hamster préférerait s'amuser en ville et son copain François lui manque.

Ma cote d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Gentiment déjanté!

mardi 6 juin 2017

Clotaire et son slip... passent un Noël super nul!

Clotaire et son slip... passent un Noël super nul! par Anne-Fleur Drillon, 56 pages, éditions Margot

Ce qu'en dit l'éditeur:

Clotaire est un hamster super-héros. Ce soir, il est heureux : c’est Noël ; son tout premier Noël ! Ça promet d’être grandiose ! C’était sans compter sur François, son copain pigeon. Ce dernier embarque Clotaire pour une mission de la plus haute importance : retrouver son short qui a mystérieusement disparu !
Cette quête les mènera dans un grand magasin spécialisé dans les shorts et les noisettes, mais aussi au cœur des égouts, dans l’antre des Rats Dégoûtants, et sur les toits de Paris. En chemin, ils croiseront des personnages truculents : Sir MacIntoch, un rat dandy, son crocodile, Emmy, dont il brosse les dents trois fois par jour, un chat astigmate… 
Suspense et aventures palpitantes sont au rendez-vous pour nos deux héros à la recherche du short perdu !

Ma core d'amour: ***** Enthousiaste
Commentaire spontané: Eh bien moi, j'ai passé un moment super rigolo!

lundi 5 juin 2017

Dans la forêt

Dans la forêt, par Jean Hegland, Gallmeister, 304 pages

Ce qu'en dit l'éditeur:

Rien n’est plus comme avant : le monde tel qu’on le connaît semble avoir vacillé, plus d’électricité ni d’essence, les trains et les avions ne circulent plus. Des rumeurs courent, les gens fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au cœur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d’inépuisables richesses.

Considéré comme un véritable choc littéraire aux États-Unis, ce roman sensuel et puissant met en scène deux jeunes femmes qui entraînent le lecteur vers une vie nouvelle.

À PROPOS DU LIVRE


Ma cote d'amour: ***** Bibliothèque idéale
Commentaire spontané: Une profonde réflexion sur notre rapport à la nature. Un vibrant plaidoyer sur les savoirs ancestraux. Une question fondamentale: quels sont nos réels besoins?

vendredi 2 juin 2017

Rose 1/3

Rose 1/3 Dessins et couleurs: Valérie Vernay, Scénario: Emilie Alibert et Denis Lapière, 48 pages, Dupuis, tous publics

Ce qu'en dit l'éditeur:

Jeune fille discrète, Rose a un secret : elle a le pouvoir de se dédoubler ! Son esprit peut quitter son corps et pénétrer dans les appartements pour regarder vivre les gens. Ce don, elle ne le comprend pas. Elle l'appelle "sa maladie". Elle n'a jamais réussi à en parler : ni à sa mère, morte après sa naissance, ni à son père, devenu détective privé à la mort de sa femme.

Un jour, tout bascule : son père est abattu d'une balle dans la tête ! Rose décide alors de reprendre l'affaire de son père pour découvrir son assassin. Enfin, son pouvoir va lui être utile ! Mais son double va faire une rencontre étonnante : celle de 3 fantômes qui vivent, coincés par un envoûtement, dans l'immeuble paternel. Et ils en savent long sur l'histoire familiale.

Détective malgré elle, Rose va devoir enquêter sur des morts suspectes liées à un tableau célèbre mais aussi sur une malédiction vieille de 500 ans. Et si la clé de ces énigmes se trouvait dans le secret de sa naissance ?

Découvrez cette série de Denis Lapière et Émilie Alibert, directrice d'écriture de "Plus belle la vie", sublimée par l'élégant dessin de Valérie Vernay. Une aventure mystique qui ravira ceux qui croient bien plus que ce que l'on voit.

Ma cote d'amour: ***** J'aime
Commentaire spontané: J'attends septembre avec impatience pour le tome 2!